Rechercher

Quand le karma s'en charge...



« Quand le karma s’en charge » article écrit par Sandrine Déchamps alias @sandrine_yoga_sophro sur Instagram. Article exclusivement rédigé pour Santosha Yoga la maison holistique.

Je suis professeur de yoga et dans cet article, je vous parle du karma, de ce qu’il est et comment il fonctionne.


Dans les grosses lignes


« Il lui est ENCORE arrivé ça pff c’est le karma ! » c’est ce que j’entends souvent dire à chaque coup du sort. Le terme karma est de plus en plus galvaudé, et il est souvent considéré comme une punition divine. Mais le karma, c’est quoi au juste ?

En terme sanskrit, « karma » signifie action, acte. C’est un concept que l’on retrouve dans l’hindouisme et dans le bouddhisme selon lequel la destinée d’un être vivant est régi par la totalité de ses actions passées y compris celles de ses vies antérieures.

Certains textes ou livres y font référence comme les « upanishad », le « Mahâbhârata » ou encore "les yoga sutras » de Patanjali.

Il est évident que lorsqu’une tuile nous tombe dessus nous ne nous disons pas « tiens, si j’allais consulter les yoga sutras ! » pour voir s’il y une solution.

Mais alors comment faire pour effacer un petit peu sa dette karmique ?




Un concept


Le concept du karma agit sur notre vie présente, et future. Il est la conséquence de nos actions passées que ce soit dans cette vie ou dans une vie antérieure.

Il n’y a aucune recette dite « magique », je vous donne ici des clés que j’ai expérimenté. A chacun ses solutions, car quoiqu’il arrive notre destin est tracé d’avance. Nos actions nous permettent juste d’atténuer ou d’augmenter les vagues karmiques qui interviennent dans notre vie.

Dans un premier temps, l’observation de sa vie, des évènements, des gens qui y entre ou qui en sortent peut s’avérer être un bon point de départ. L’observation et surtout l’objectivité sont de mise, car nous avons bien évidemment tendance à ne jamais nous remettre en question. Cette fameuse remise en question pour nous « communs des mortels » est le travail le plus long et laborieux.

Coucher sur le papier les évènements est une bonne solution pour observer les problèmes récurrents car oui, le karma c’est un évènement qui se répète. Les problèmes financiers récurrents, être trop aidant ou accommodant et bien d’autre encore … Dès qu’un évènement se répète trop souvent, arrêtez-vous un instant et observez. Demandez-vous pourquoi ? Ne vous arrêtez pas à vous-même, essayez d’avoir une vision plus globale de la situation.

La répétition est une alerte. C’est l’univers vous rappelle à l’ordre et qu’il y a une leçon à apprendre. Lisser son karma peut passer par des choses toutes simples comme changer une habitude. Par exemple quelqu’un qui bougonne tous les jours sur la même situation sans jamais agir (si tu râles tous les jours parce que voisin sort sa poubelle à 4h00 du mat’, va le voir mais arrête de râler tous les jours sans rien faire. Tu manques d’argent régulièrement et tu as besoin d’une voiture pour aller bosser ben…Ne t’achète pas la dernière paire de chaussures à la mode, économise et revoit l’ordre de tes priorités, la patience n’a jamais tué personne.)

L’action est la meilleure solution au karma qu’il soit positif ou négatif. Car OUI tu as aussi un bon karma résultant de tes bonnes actions passées et présentes. Et NON le sort ne s’acharne pas contre toi, tu as juste quelque chose à apprendre.

L’humain est loin d’être parfait et à tendance à passer sa vie centrée sur lui-même, la remise en question est parfois difficile.




Les règles Yogiques mais pas que…


Les expressions « on récolte ce que l’on sème », « qui sème le vent récolte la tempête », « fais ce que tu veux, mais ne fais de mal à personne », « tes actions qu’elles soient bonnes ou mauvaises te seront rendues par trois fois », « ne fait pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse », ne sont pas qu’un mythe et Patanjali l’explique très bien.

Dans les yogas sutra, le karma est la loi universelle de causes à effets. Si nos actions sont vertueuses, nos peines seront réduites. Les mauvaises actions engendrent la tristesse et la souffrance.

Selon Patanjali, les actions peuvent avoir un effet immédiat ou retardé, parfois même, elles peuvent avoir des effets sur nos vies futures. Les actions effectuées déterminent notre naissance, la longueur de notre vie et les expériences que nous connaîtrons.

Les leçons karmiques avant d’être apprises et comprises nous font souffrir. Comment réduire ces souffrances ? Comme avec une maladie, en occident, nous avons souvent tendance à en traiter les symptômes sans jamais s’occuper des causes.

Les explications de BKS Iyengar dans Lumière sur les Yoga Sutra de Patanjali sont intéressantes et très compréhensibles. Les différentes causes de souffrances sont à mon sens quasi similaire aux péchés capitaux :

- L’ignorance en prenant par exemple quelque chose d’acquis pour éternel ou en confondant la douleur avec le plaisir. L’ignorance peut facilement faire de votre vie un enfer.

- L’égoïsme, l’orgueil

- L’attachement en encourageant la satisfaction des désirs.

- L’aversion : par la suite, les désirs restés inassouvis engendreront la frustration, la haine, la tristesse

- L’attachement à la vie : défaut instinctif dont il est le plus difficile de se libérer.



Mais alors comment ?


En tant qu’être humain, il est difficile de se libérer de tous ces défauts car nous ne sommes pas des dieux et l’humain est fait pour être imparfait.

J’aurais tendance à dire qu’il faut quoiqu’il arrive faire de son mieux et de ne pas fuir car l’événement se répètera encore et encore que ce soit dans cette vie ou dans une autre et jusqu’à ce que la leçon soit comprise et apprise.

Pour ma part, à la fin de chaque journée, je fais un petit bilan des choses que j’ai faites en bien ou en moins bien afin de m’améliorer la journée suivante. A mon sens, la chose la plus difficile à faire est de garder son objectivité. La lutte contre l’égo peut parfois s’avérer être un combat difficile lorsqu’il s’agit d’admettre que nous avons tort, que nous devons nous remettre en question.

Et puis il n’y a pas de secret, si tu veux que ça bouge, c’est à toi de faire bouger les choses, et à personne d’autre.

Bonne année

Sandrine




15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

Formulaire d'abonnement

0664449037

  • Instagram

©2020 par Santosha yoga la maison holistique. Créé avec Wix.com