Rechercher

J'étudie l'ashtanga depuis un an et ça va...

Article rédigé par Sandrine Déchamps @sandrine_yoga_sophro sur instagram et facebook

Dans cet article je vous parle de l’ashtanga vinyasa yoga, de sa pratique, de ma pratique et du reste …

Lorsque j’ai commencé le yoga, il fut un de mes premiers cours. La difficulté de cette pratique et mon manque d’expérience m’ont rapidement fait abandonner pour passer à un yoga plus doux.

Le premier confinement a été l’occasion de commencer à pratiquer plus sérieusement l’ashtanga (j’avais besoin de transpirer, de me dépenser).



Mais c’est quoi au juste l’ashtanga yoga ?


Le terme Ashtanga provient des mots sanskrits "ashtau" qui signifie 8 et "anga" qui veut dire "membres". Les 8 membres du yoga font référence à 8 pratiques essentielles dans le yoga ashtanga : les règles de comportement, l’autodiscipline, pratique des postures, exercice de contrôle du souffle, contrôle des sens, concentration, méditation, réalisation du soi

Créé par Krishnamacharya au début du 20eme siècle à Mysore, c’est un yoga moderne avec un enchaînement de postures qui sont synchronisées et rythmées par la respiration. Nous appellerons cet enchaînement « vinyasa ». On parlera ensuite d’ashtanga yoga .

K. Pattabhi Jois devient l’élève de Krishnamacharya, le rejoint définitivement et perpétue cette lignée.

L’ashtanga yoga est yoga de la discipline, de la force. Yoga intense et dynamique, il est composé de 6 séries de postures. Chacune ayant un but précis.

La première série se concentre sur l’alignement, l’assouplissement du corps, le renforcement musculaire, elle purifie le corps. Il faut en règle générale 2 ans de pratique voir plus pour terminer cette série avant de passer à la suivante.

La deuxième série ou série intermédiaire ouvre les canaux énergétiques pour favoriser la circulation du prana (énergie vitale), elle clarifie le système nerveux.

Avant de commencer les quatre dernières séries, il est recommandé de maîtriser les précédentes.

Il est important de savoir que l’ashtanga vinyasa yoga est un yoga évolutif. Chaque posture et chaque série prépare à la suivante. Il faut maîtriser correctement une série, de ne pas se précipiter afin de ne pas se blesser. Je conseille bien évidemment de ne pas commencer seul et de s’entourer de professeur aguerri.

Dans un enseignement traditionnel dit « Mysore » vous pratiquez en toute autonomie votre série.Votre professeur vous assiste et décide quand vous pouvez passer à la posture suivante.

Je suis restée plus de 6 mois sur marichyasana D sans jamais évoluer. Et puis un jour, magnifique ! J’ai réussi !pourquoi? Comment? je ne sais pas , ça se passe comme ça avec le yoga. Cette posture n’est pas encore parfaite mais je travaille dessus tous les jours.





Le déroulement d’une séance :


L’ashtanga vinyasa yoga est très codifié et se prolonge bien au-delà du tapis. On débute la pratique au lever du soleil avec un mantra d’ouverture, puis s’enchaîne les salutations au soleil A et B, la série de posture, on termine par un mantra de fermeture puis la relaxation finale shavasana.

Une séance d’ashtanga dure environ 1h30 parfois plus.


Patience et persévérance :


Nous vivons dans une société où l’on doit tout obtenir rapidement : l’argent, les biens matériels, les compétences … L’ashtanga nous apprend la patience, l’humilité. Il nous apprend aussi à observer notre évolution, l’évolution de notre corps, nos progrès. Il nous apprends à mieux nous connaître.

Aujourd’hui, le yoga est en pleine expansion ce qui n’est pas forcément positif car on voit un peu tout et n’importe quoi. Des teacher training fleurissent dans tous les coins et forment des professeurs à tour de bras. On croit aisément tout savoir avec une formation de 200h. Mais finalement, une fois installé sur son tapis pour commencer la première série d’ashtanga « yoga chikitsa » on s’aperçoit rapidement que l’on ne sait rien et qu’il faudra sûrement bien plus que 200h pour se former.

Après 335 heures de formation, je repars aujourd’hui en toute confiance pour 200h de plus en ashtanga vinyasa yoga avec ma première école à Mysore Samyak Yoga. Je pars virtuellement (covid oblige) pour le plaisir d’apprendre encore plus sur cette source de savoir inépuisable qu’est le yoga. C’est un véritable challenge pour moi car il ne faut pas se leurrer à 40 ans, yogini ou pas, la récupération n’est pas la même et les facilités amoindries par rapport à un corps plus jeune. Je ne sais pas encore si j’enseignerais l’ashtanga. Je me servirais sûrement de certains de ses enseignements auprès de mes élèves mais pour le moment c’est un yoga que je garde presque égoïstement pour moi. J’ai encore tellement à apprendre.

Il est certain qu’une pratique sur Zoom est plus difficile à corriger, mais avons-nous vraiment le choix? J’attends impatiemment de pouvoir repartir en Inde pour apprendre encore et encore.

En attendant, tout comme dans ma pratique quotidienne, il faut rester patiente et ne pas relâcher ses efforts.

Pour quelqu’un qui a le goût de l’effort l’ashtanga peut devenir un vrai plaisir.

Je terminerais cet article par deux citations, je vous laisse méditer dessus :

La première de Pattabhi Jois : « Le yoga c’est 1% de théorie et 99% de pratique »

La deuxième de Krishnamacharya : « Le yoga est le plus beau cadeau de l’Inde au monde ».


Bonne pratique

Sandrine


12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout